Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de stabilisateurs

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test Stabilisateur Zhiyun Crane M2

le rival du Feiyu G6 Plus

 

27 juillet 2019 par Thierry Philippon - Mis à jour le 23 mars 2020

 

Zhiyun Crane M2

Zhiyun est le leader des gyro-stabilisateurs, nommés aussi stabilisateurs autonomes (par raccourci les Gimbals). Alors quand le fabricant chinois sort un modèle, son produit mérite souvent le détour. Le Zhiyun Crane M2, proposé à 289 euros à son lancement à l'automne dernier (actuellement 249 euros en mars 2020), est un stabilisateur autonome pour "appareils photo-vidéo" légers. Il stabilise votre appareil sur trois axes : panoramique, basculement et rotation.


A l'instar du Feiyu G6 Plus avec lequel il partage de nombreux points communs, le Zhiyun Crane M2 est un modèle léger permettant du Vlogging, mais il est aussi et surtout polyvalent. En effet, ce support de stabilisation autonome convient aussi bien pour une caméra type GoPro, un smartphone, mais aussi un compact photo expert type Lumix TZ200, Sony DSC-RX100 M7, ou Canon G7X Mark III, voire un compact photo hybride à objectif interchangeable à condition que son optique soit très légère


Exemple :


  • Nikon Z50+16-50mm,
  • Lumix G7 + Panasonic 25mm f/1,7,
  • Sony A7R + 24mm,
  • Fuji X-T30+18-55mm.

En effet, le poids maximum supporté par le Crane M2 est de 720 grammes. On est donc très loin des capacités des stabilisateurs pour Mirrorless et reflex allant jusqu'à 2,5 kilos.


La liste de produits compatibles reste donc limitée aux boîtiers pas trop lourds. Attention, il existe une liste de compatibilités (ici) mais celle-ci décrit les compatibilités liées aux commandes Start / Stop, Zoom et Photo que j'aborde dans les chapitres à suivre. En soi, la liste de boîtiers acceptés en termes de charge utile est bien plus grande bien évidemment.


Comme son nom l'indique, le M2 est une seconde version améliorée du Crane M. Il s'agit d'une version plus légère et plus complète, qui elle-même est une version simplifiée des Zhiyun Crane et Zhiyun Crane 2 (ne pas confondre avec le M2) conçus pour appareils plus imposants comme les Mirrorless et les reflex.


Ce test a été effectué avec un smartphone Android, et surtout une GoPro Hero7 Black car je considère que ce tandem est un bon choix en matière de double stabilisation (association avec le stabilisateur interne de la GoPro), de légèreté et de praticité d'emploi dans la mesure où aucune mise au point n'est requise avec l'actioncam, donnant ainsi beaucoup de liberté au cadrage. Un test était prévu avec un compact hybride mais le confinement dû au coronavirus a chamboulé les possibilités de prêt et d'expédition.


Un support (porte-téléphone) est fourni pour les smartphones, mais pas pour les GoPro. Bien sûr il suffit de posséder l'accessoire GoPro en question qui n'est pas cher et se trouve facilement.


La batterie tient 7 heures pour un temps de charge de 2 heure sur prise murale.


Place au test !


Digit-Access est le distributeur français de ce produit.


Testé sur version 2.01


mallette

> LIRE LA SUITE : Compatibilités du Crane M2

Compatibilités du Crane M2

zhiyun crane M2

La polyvalence de ce stabilisateur est un vrai "Plus" même s'il n'est pas complètement démontré qu'on achète un stabilisateur en prévision de changer d'appareil de prise de vues, d'autant que ce petit jeu nécessite de modifier les réglages à chaque fois.


Reconnaissons que l'adaptation aux compacts est une relative rareté (Feiyu G6 Plus mis à part), les stabilisateurs étant initialement conçus pour des smartphones ou des reflex, des gros hybrides et en pro, des caméras.


En revanche, le Zhiyun M2 est inapte aux camescopes, car même leur forme plus longue que large, est incompatible avec la conception du Crane M2.


Le poids maximum théorique supporté par le Zhiyun est annoncé à 720 grammes (130 grammes mini), sans compter le poids du stabilisateur bien entendu. Ce chiffre est à considérer avec précaution comme une limite haute à normalement ne pas atteindre, et encore moins à dépasser, sous peine en théorie de perturber le maniement et la souplesse du stabilisateur.


Ce poids de 720 grammes est inférieur à celui du G6 Plus qui supportait 800 grammes théoriques. En lui-même, l'engin pèse très précisément 492 grammes "nu" (sans le mini-trépied de 56 grammes). Par ailleurs, la hauteur maxi du compact ne doit pas dépasser une certaine hauteur qui n'est toutefois pas précisée. Enfin, côté mensurations, le Zhiyun mesure 267 x 138 x 69 cm. 


plaque
Quel que soit le type de caméra utilisée, la fixation s'opère grâce à une plaque de dégagement rapide multi-supports. L'emplacement le plus court est destiné aux GoPro ou aux compacts classiques tandis que l'emplacement le plus long est destiné aux compacts à optiques interchangeables (Zhiyun dit "Mirrorlesss"), par définition plus encombrants.
Zhiyun crane M2

La compatibilité avec les mobiles impose que la largeur du smartphone soit comprise entre 59 et 90 mm pour être compatible, ce qui couvre un choix très étendu de smartphones. Oubliez juste les trop gros smartphones qui pourront poser problème.


Zhiyun Crane M2

Pour adapter un smartphone, il faut utiliser le porte-téléphone fourni qui comme chez Feiyu, dispose d’un "écarteur" extensible. On insère le mobile sur l'écarteur qui comprend un trou fileté grâce auquel on fixe l'ensemble porte-téléphone / mobile sur la plaque coulissante.


Pouvoir stabiliser son mobile Android ou son iPhone est pratique mais là pour le coup, pas nouveau. Chez DJI, comme déjà chez Zhiyun, on trouve le Smooth 4, le Smooth Q, le Zhiyun G4... Ces stabilisateurs font le job et sont d'un prix moins élevé, le 1er prix étant proposé pour une centaine d'euros chez Zhiyun. L'avantage toutefois du Zhiyun Crane M2 est qu'une prise de vues au smartphone bénéficie de tous les perfectionnements de ce stabilisateur et ne se limite pas au smartphone. Mais si vous n'utilisez le Crane M2 que pour fixer un smartphone, c'est un peu dommage.


Zhiyun crane M2 Gopro
adaptateur adaptateur Gopro

La compatibilité avec les GoPro (ou Sony RX0 II ou Osmo Action) est bien plus intéressante. Si c'est une GoPro, la caméra se fixe par le biais d'un adaptateur GoPro (non fourni) muni d'un filetage 1/4 qui se visse par le dessous (la vis est fournie). La GoPro se place plus ou moins au centre de la plaque selon équilibrage. Notez que l'adaptateur GoPro ne coûte pas cher : environ 4 euros. On ne comprend donc pas trop pourquoi Zhiyun ne l'a pas fourni !


A l’usage, les résultats avec une GoPro sont tout à fait probants car la star des actioncams n'est pas lourde, ce qui fatigue moins l'avant-bras lors des mouvements avec le stabilisateur. J'ai testé longtemps la GoPro Hero7 Black sur le Zhiyun, et je trouve que c'est très supportable, même si ça "dénature" un peu l'esprit d'une GoPro (la maniabilité, la légèreté). Par ailleurs, je vous encourage à combiner la stabilisation interne Hypersmooth de la GoPro et la stabilisation mécanique du Zhiyun. Le champ se rétrécit très légèrement avec la stabilisation interne à la GoPro mais cela en vaut la peine. Pour couper court à toute contestation, sachez que cette combinatoire de stabilisation n'est pas néfaste, elle l'est parfois sur d'autres combinatoires Gimbal + Mirroless par exemple ou encore d'autres GoPro.


Dans tous les cas, le champ grand-angle de la GoPro en 4K, 1080p, voire même en Linéaire en 2,7K, ou 1440p, procure une bonne sensation de fluidité. En outre et surtout, l'utilisateur n'a pas à se préoccuper de la mise au point, la profondeur de champ étant étendue à tout moment. Ajoutez le procédé de stabilisation Hypersmooth d'une Hero 7 ou 8 Black, et vous obtenez une excellente fluidité, que ce soit sur des terrains accidentés, en marchant normalement ou vite (voire en courant).


Un inconvénient toutefois de la GoPro, déjà observé avec le Feyiu G6 Plus, est que lorsque la plateforme du stabilisateur n'est plus à hauteur des yeux, il est très difficile de suivre l'action, l'écran d'une GoPro étant petit, et non inclinable.


zhiyun crane M2

Troisième catégorie d'appareils, le Crane M2 est compatible avec de nombreux compacts photo, avec ou sans objectif interchangeable, du moment que leur poids n'excède pas 720 grammes. Sont ainsi acceptés des compacts photo - hybrides ou pas - comme le DSC-RX100M7, le Sony ILCE-6600 + 35mm, Powershot G7X, G9X Mark II, et chez Panasonic les GX9, LX100M2.


Les modèles sans optique interchangeable sont en général les plus légers, limités autour de 340 grammes (Lumix TZ200), 392 grammes (LX100 II) et pouvant aller jusqu'à 505 grammes (G80). Avec optique interchangeable, les grosses optiques (comme le 14-140 mm) pèsent à elles seules 265 grammes, ajouté au poids du boîtier, la charge utile supportée peut être dépassée ou être trop limite. Il faudra donc choisir des optiques fixes légères (Canon 22mm , Sony E 20mm) ou de petits zooms comme un Sony 16-50mm (116 grammes), ou un Lumix Vario 12-32mm (70 grammes) qui permettent de rester en principe au-dessous de la charge utile de 720 grammes. Toutefois, un A7R II semble compatible avec une optique Samyang 18 mm f/2.8, bien qu'elle dépasse légèrement le maximum autorisé. Il y aurait donc une certaine tolérance.


C'est une stabilisation à bout de bras, rappelons-le et tout gain de 100 ou 150 grammes se ressent vite à la longue.


zhiyun crane M2

L'adaptation d'un compact ne souffre pas de problème particulier puisque la plaque de dégagement rapide est parfaitement conçue pour les compacts. Le compact est solidement maintenu en introduisant la vis de fixation 1/4'' (fournie).


Avec un compact, il faudra faire parfois un choix entre un enregistrement en UHD qui réduit généralement l'angle de champ (30mm au lieu de 24mm en 4K sur un LX100 II, par exemple) ou préférer un angle de champ plus large (sans recadrage) avec une résolution moindre de type 1080p. Sur un compact, il faut aussi faire attention à la mise au point, même si les variations du point sont moins grandes en grand-angle. Attention enfin au pare-soleil qui peut constituer une excroissance éventuellement gênante (au ras du sol par exemple).


On peut aussi tenter des vues au télé mais c'est autrement plus difficile à maîtriser !



(Test Stabilisateur Zhiyun Crane M2)

Toutes les fonctions du Crane M2

Crane M2 Crane M2
trépied

Contrairement au Feiyu, le Zhiyun ne sait pas tenir debout sur le manche, en "équilibre". Il ne dispose pas non plus de revêtement "Splashproof", c'est à dire capable de fonctionner dans des conditions climatiques difficiles, contrairement à son rival, le Feiyu G6 Plus. Par contre, il est fourni avec un mini-trépied (56 grammes) qui sert aussi de manche, un peu comme le Ronin-SC en version plus courte !


zhiyun crane M2

Pour loger le Zhiyun dans un sac, hormis la mallette fournie, il n'existe pas de moyen idéal, en raison de la forme du Gimbal mais en même temps du caractère rigide du stabilisateur. En plaçant le bras articulé dans un sac, il faut prendre des précautions en vue d'éviter que la caméra ou la plaque coulissante ne se dérègle. Il est aussi fréquent qu'un élément de l'armature frotte contre un autre, et provoque des rayures. Mais le plus grand danger selon moi est de risquer de rayer l'appareil de prise de vue (voir sa partie Objectif) avec un élément de l’armature du Gimbal.


zhiyun crane M2

D'où mon conseil simple : séparez le trépied, et surtout, ne laissez pas la caméra / appareil photo sur le stabilisateur. Isolez la caméra de l'ensemble plaque coulissante / caméra qui se replace très facilement, aussi vite qu'on fixe une caméra sur un trépied !


La mallette est à déconseiller d'abord en raison de son encombrement, ensuite et surtout car les bras se placent au cm près dans les encastrements prévus à cet effet, et du coup, on est obligé de tout dérégler.


 


Le Zhiyun Crane M2, outre le Gimbal, comprend donc les accessoires suivants :


  • 1 câble USB type C pour la charge
  • 1 vis de montage 1/4″
  • 1 mallette souple de transport
  • 1 porte-téléphone
  • 1 mallette de rangement
  • 1 plaque de fixation (= dégagement) rapide
  • 1 dragonne
  • 1 "manuel d’utilisation"

 


CRane M2

La batterie de 1100 mAh du Zhiyun Crane M2 est une batterie interne (comme le Karma Grip de GoPro) contrairement à celle du Feiyu G6 Plus. La batterie tient 7 heures théoriques pour un temps de charge de 2 heures. J'ai constaté un peu moins d'autonomie pour ma part. Une certitude : c'est moins que l'autonomie du Feyiu G6 Plus, tournant autour de 9 heures. Toutefois le stabilisateur peut être chargé en option avec une batterie de type PowerBank.


Le moins de cette batterie, elle n'est pas amovible, ce qui implique virtuellement de changer de stabilisateur au cas où la batterie viendrait à défaillir !


Pour recharger ses batteries, on trouve sur le côté un port micro USB-C, sachant que ce même port sert aussi aux mises à jour du produit via l'application Zy Play.


repères gradués Zhiyun Crane M2

Contrairement à des stabilisateurs plus simples mais moins polyvalents comme le Karma Grip (réservé à la GoPro), ou le DJI Osmo Mobile (réservé aux smartphones), le Zhiyun requiert un équilibrage pour que votre appareil de prise de vues soit sur son centre de gravité. C'est légitime car le Zhiyun Crane M2 accepte des appareils d'une nature, d'une taille et d'un poids très variés et malgré tout, pas totalement négligeable.


L'opération d'équilibrage est un passage obligé. Il est un peu plus simple et confortable qu'avec un gros boîtier et un stabilisateur tel que le Ronin-S / SC ou le Zhiyun Crane pour boîtiers reflex et hybrides, qui supportent mal le moindre demi-millimètre d'écart de réglage. Cependant la procédure est, comme chez Feiyu, un peu confuse, avec des détails manquants. Heureusement vous pouvez trouver sur YouTube d'éventuels tutos pour vous y aider. De plus, et contrairement à Feiyu, vous bénéficiez d'un repère gradué en millimètre pour retrouver facilement une position antérieure ou si vous changez d'appareil. Comptez 5 à 10 minutes (la première fois) pour équilibrer correctement les 3 axes. Il est faux de laisser croire qu'on équilibre correctement en 1 minute.


Par contre, une fois équilibré, et à moins que vous ne changiez d'appareil, votre compact photo, caméra ou smartphone sera réglé une fois pour toutes.


Notez qu'en transport, les axes peuvent (et doivent) être bloqués par un loquet de verrouillage, ce qui évite aux armatures de s'entrechoquer et de se rayer.  


Le Zhiyun ne trahit pas sa présence par un bruit causé par les moteurs Brushless, comme c'est le cas avec le Feiyu G6 Plus, phénomène surtout constaté avec une GoPro. C'est un atout qui peut s'avérer décisif.


Zhiyun Crane M Zhiyun CRane M2

Zhiyun Crane


 


Zhiyun Crane M2


 


Nous avons vu l'atout de la polyvalence du Zhiyun. Son autre atout majeur peut passer inaperçu aux yeux de l'utilisateur novice, peu habitué des Gimbals. Cet atout est à la fois discret et flagrant, surtout lorsqu'on compare le Crane M2 actuel à son prédécesseur, le Crane-M. Une amélioration très nette concerne l’axe du Roulis (Roll) qui a été fortement abaissé comme sur le Feiyu G6 Plus d'ailleurs. Cet abaissement permet au regard de l'opérateur de ne pas être masqué en partie par l'armature de l'axe du Roulis qui masquait l'écran, surtout avec un compact. Un changement très opportun, d'autant que l'abaissement de l'axe du roulis ne provoque pas de moindre performance de la stabilisation bien entendu !


moteurs
Les 3 moteurs permettent des mouvements de 360 degrés pour l'axe panoramique, 360 degrés également pour l'axe Roll (320° chez Feiyu) et -135 à +185 degrés pour l'axe Tilt (bascule). La force de ces moteurs peut être modifiée depuis l'application Zy Play.
écran

Le manche du Zhiyun regroupe un pavé de fonctions affectant le maniement du stabilisateur. L'élément le plus visible (le plus proéminent en tout cas) est le joystick à 4 directions pour orienter votre appareil et garder un contrôle manuel sur les différents axes.


Au-dessus du joystick, l'écran de données renseigne sur le mode en cours, le niveau restant de la batterie, la connexion en cours, etc. Il sert aussi à déambuler dans le Menu (qui se trouve depuis la touche à droite du manche). Consommant très peu, cet écran N&B affiche des infos (Statut) sur l’utilisation de votre stabilisateur : autonomie (graphique uniquement) restante de la batterie, mode de stabilisation en cours, connexion Bluetooth ou Wi-Fi active ou pas, mode caméra, etc.


Dans l'obscurité, l'écran s'avère suffisamment lumineux.


On observera aussi l'existence d'une vis femelle qui permet de brancher d'autres accessoires optionnels. Pratique !


joystick
Sous le Joystick sont visibles le déclencheur photo / vidéo, et le mode M. C'est grâce à ce dernier qu'on change de Mode de contrôle de la stabilisation. On dispose de 6 modes au total : Mode Suivi panoramique (PF), Mode Verrouillage (L), Mode subjectif (POV), Mode Go (GO), Mode Vortex (V) ou encore Mode de suivi intégral (F). Hormis les modes Vortex ou Go, les autres modes se retrouvent sur les autres stabilisateurs, seul leur nom change parfois. Voici en quoi consistent ces modes :
6 modes zhiyun

En mode Suivi Panoramique (PF) : La caméra effectue un mouvement panoramique (gauche/droite) en suivant le mouvement de la poignée de stabilisateur tandis que les moteurs d’axes d’inclinaison et de roulis restent immobiles.


En mode Verrouillage (L) : ce mode verrouille le mouvement des trois axes et l’orientation de la caméra est ainsi fixée. Le Joystick sert ensuite à orienter le Gimbal dans les 4 directions.


Dans ces 2 précédents modes, il est intéressant de pouvoir "forcer" manuellement l'inclinaison du Gimbal : par exemple vous inclinez le Gimbal vers le bas pour filmer un animal et dans ce cas, quels que soient vos mouvements, le Gimbal reste incliné vers l'animal, tant que vous n'avez pas désactivé ce mode.


En mode Subjectif (POV) : les 3 axes bougent selon le mouvement que vous imprimez à la poignée. C'est peut-être le mode le plus difficile à maîtriser de ce fait. Convient bien au clip vidéo par exemple.


En mode Go (GO) : la caméra produit des mouvements plus rapides (Pano haut / bas) et inclinaison haut / bas.


zhiyun crane M2 zhiyun crane M2
zhiyun crane M2 zhiyun crane M2

En mode Vortex (V) : l'axe d'inclinaison s'incline vers le haut (uniquement) à 90° et suit le mouvement de la poignée qu'on peut alors mettre à l'horizontal. C'est ce mode qui permet le fameux tournoiement de la caméra sur elle-même très prisé des clips vidéo.


En mode Suivi intégral (F) : tandis que le roulis est verrouillé (sauf si on agit dessus avec le Joystick), la caméra peut effectuer un mouvement panoramique ou d'inclinaison.


Enfin la gâchette arrière permet à tout instant de revenir à la position par défaut à l'horizontal (en appuyant 2 fois rapidement). Ce besoin de revenir à la position "normale" peut se faire sentir fréquemment pour redémarrer une nouvelle scène. Du coup, c'est une fonction dont on use abondamment. Notez que cette même gâchette donne accès au mode Selfie en appuyant 3 fois rapidement, et ainsi pouvoir s'adonner aux plaisirs du Vlog.


Malgré les 6 modes existants, globalement le fonctionnement est assez simple pour passer d'un mode à l'autre.


Attention, lorsqu'on place le Gimbal au ras du sol (manche inversé), il faut éviter tout mouvement latéral trop brusque, et avancer bien devant, sinon le Gimbal peut se "cabrer" ou dévier de sa trajectoire. Il faut aussi se méfier de ne pas faire tourner à vide (sans caméra) les moteurs Brushless, car les moteurs "s'affolent" dans ce cas et se mettent à trembler frénétiquement.


-Autre souci toutefois commun à beaucoup de modèles, lorsqu'on éteint le stabilisateur, la plaque coulissante / caméra, peut venir cogner l'armature. A force, il sera difficile d'éviter des égratignures assez visibles. On peut tenter d'allonger le stabilisateur en même temps qu'on l'éteint, mais on n'y pense pas toujours.


Menu
Un Menu restreint est aussi disponible depuis un bouton de commande situé sur le côté droit. Ce Menu agit sur le réglage du couple moteur (Low, Medium, High), sur les informations communiquées par le Wi-Fi (marque de la caméra + historique du Wi-Fi), le réglage de la manette du Joystick et enfin, la section About renseignant sur la version du firmware en cours et le modèle de stabilisateur. Bref, comme on le voit, des commandes et informations pas de toute première importance.
zoom commande zhiyun crane M2

On dispose aussi d'une commande de Zoom qui active le zoom de la caméra si la caméra est compatible et si le jumelage a été effectué entre le stabilisateur et la caméra. Sur une GoPro, ce maniement du zoom n'agit que sur le seul zoom disponible, le zoom numérique. Pas certain qu'il soit beaucoup utilisé, sauf à vouloir positionner une focale précise. Notez par ailleurs une inversion logique du sens de la commande de zoom. En effet la position Télé nécessite de pousser la commande vers le bas, alors que par instinct, on a tendance à pousser la commande vers le haut.


Le Zhiyun ne dispose pas de molette de contrôle (mouvement, mise au point) comme chez Feiyu. Mais le Focus n'était pas compatible avec toutes les caméras, loin de là. Et il ne servirait à rien avec une GoPro.


Notez au sommet du manche le trou fileté d'une taille de 6,4 mm (1/4'' ) qui permet de connecter un équipement audio, d'éclairage ou de monitoring. Par exemple via un adaptateur tel que l'accessoire Vlogger et un moniteur de terrain Feelworld par exemple.


partie basse du manche
Notez que la partie basse du manche du Zhiyun Crane M2 est constituée d'un revêtement caoutchouteux agrippant sur les deux faces. Par contre, si vous fixez la poignée, celle-ci est fixe.
base trépied zhiyun crane M2

On apprécie aussi qu'à sa base, on trouve un pas de vis 1/4'', permettant de fixer le Gimbal sur le mini-trépied fourni qui permet soit de poser le Gimbal sur une surface plane, soit d'allonger la prise en mains. Ce pas de vis permet donc aussi de fixer le Zhiyun sur un vrai trépied, une ventouse, etc.


portabilité Zhiyun
Des extensions sont aussi possibles à greffer sur le Zhiyun (de type perche, moniteur, micro, etc.) mais on nuit bien évidemment dans ce cas totalement à la portabilité ! A considérer plus comme un gag...

connected zhiyun


Le Zhiyun Crane M2 dispose d’un module Bluetooth (4.2) et Wi-Fi (2,4 Ghz). Attention, cette liaison Bluetooth / Wi-Fi n'est pas sans conséquence sur l'autonomie. Côté caméra, j'ai observé une chute bien rapide de l'autonomie de la GoPro du test, dont j'avais activé le Wi-Fi. Côté stabilisateur, le Wi-Fi consomme également mais il est encore plus difficile de quantifier l'impact réel du Wi-Fi.



(Test Stabilisateur Zhiyun Crane M2)

Application ZY Play

application ZY Play device list

Le Zhiyun Crane M2 dispose d’un module Bluetooth (4.2) et Wi-Fi (2,4 Ghz) qui permet d'actionner totalement ou partiellement selon le modèle, les commandes Start / Stop, Zoom et Photo. Ainsi le stabilisateur et la caméra "dialoguent" afin de pouvoir commander le déclenchement ou la commande de zoom ou encore la prise de photos depuis les boutons correspondants de la poignée. Toutes les caméras ne sont pas compatibles de ce point vue. Si elles ne le sont pas, il faut simplement manoeuvrer les commandes manuellement, ce qui est évidemment (bien) moins pratique (mais faisable).


Au cas par cas, des utilisateurs du groupe international privé Zhiyun Crane M2 (sur Facebook) rapportent des incompatibilités partielles ou totales comme celle du Sony RX100 M7, du Canon GX7 Mark II, du Fuji XT2 ou encore de l'Osmo Action qui sont parfois résolues à l'occasion de l'arrivée d'un nouveau firmware. Parfois seul le mode vidéo fonctionne, pas le mode Photo. Parfois le mode Vortex ne fonctionne pas (avec une Sony A6400) mais cela semble plutôt imputable à une mauvaise balance que l'utilisateur peut corriger. Je n'ai pas pu tester ni lister tous les retours du monde entier pour chaque appareil bien évidemment.


Pour savoir si votre caméra est 100% compatible, partiellement compatible ou incompatible, vous pouvez consulter une liste des compatibilités ici (juillet 2019).


Le jumelage entre la caméra et le stabilisateur est assuré par l'application gratuite ZY Play, compatible Android et iOS. Une fois le jumelage effectué, on peut se passer totalement de l'application (et éteindre son smartphone). Avec la GoPro 7 de notre test, les commandes ont parfaitement fonctionné, si ce n'est des erreurs à l'allumage ou à l'arrêt (il faut bien vérifier la mise en marche ou l'arrêt effectif de l'enregistrement).


L'application est aussi dévolue à certains paramètres du Gimbal, au calibrage (moteur, 6 côtés), au suivi des objets, à la mise à jour du Gimbal.


application Zhiyun ZY Play

Des réglages spécifiquement vidéo sont aussi accessibles via cette même application tels que le passage d'un mode image à l'autre (vidéo, photo, timelapse, ralenti, exposition longue...), en fonction des possibilités propres de l'appareil connecté. Aucune des fonctions de l'application n'est totalement indispensable de mon point de vue mais il est très appréciable qu'on puisse accéder à certains paramètres ou piloter le Gimbal à distance, passer rapidement au mode Selfie (important pour un Vlogger), etc.


pilotage

On peut également faire du pilotage en Live, en imprimant un mouvement directement depuis une interface graphique en forme de Joystick. C'est amusant mais il n'est pas certain que cela sera très utilisé en pratique. On peut aussi changer de mode (PF, F, L, GO...)


L'application a le mérite de se coupler assez rapidement au Gimbal par liaison Bluetooth, mais j'ai eu plus de mal qu'avec l'application Feiyu On, plus intuitive. Il faut sélectionner le bon modèle Zhiyun dans la liste proposée et enclencher la connexion.


Après pas mal de tâtonnements liés à la compréhension de l'ordre des opérations, je peux affirmer que cela marche plutôt très bien. Ainsi le gimbal a été reconnu instantanément par mon smartphone sous Android mais le jumelage de la caméra et du stabilisateur a été plus compliqué à établir. Quand ça marche, on visualise sa connexion, qui se matérialise sur l'écran d'état du Zhiyun par un WiFi actif. Si vous pataugez, la notice est très mal faite, ne comptez pas trop sur elle. Cherchez plutôt un tutoriel ou faites-vous aider sur un Forum.


Force moteurs Zhiyun calibrage

Via l'application, on peut ajuster certains paramètres comme la force des moteurs, s'ils vibrent trop (pour un smartphone notamment). Il suffit d'ajuster le paramètre Force positionné sur Low / Medium / High. J'avoue avoir paramétré la position Low pour une GoPro, considérant que la légèreté d'une actioncam ne nécessite pas beaucoup de force.


En revanche pour un smartphone, l'ajustement de la force des moteurs est à manier avec précaution : en effet, il peut conduire à faire trembler fortement le Gimbal si la force est inadaptée à l'appareil de prise de vues. Contentez-vous de l'ajustement automatique qui semble remplir sa mission convenablement.


smartphone
Avec un smartphone, les facultés sont intéressantes. En dehors des paramétrages classiques, l'application ZI Play permet de faire fonctionner le suivi d'objet par exemple, dispositif bien connu chez DJI notamment, qui permet de suivre un sujet ou un objet reconnu par l'application. Dispositif très utile avec un animal comme


(Test Stabilisateur Zhiyun Crane M2)

Les rivaux du Zhiyun Crane M2

Karma grip

Pour une utilisation avec une GoPro, le Zhiyun Crane M2 a pour rival le Karma Grip de GoPro, mais l'avantage revient indiscutablement au Zhiyun, puisque seul ce dernier convient à plusieurs types d'appareils, smartphones et compacts photo compris. La batterie du Zhiyun est par ailleurs bien plus convaincante que celle du Karma Grip (7 heures au lieu de 1H45 !) et le produit a bien plus de possibilités. Toutefois si vous avez juste une GoPro, le Karma ne nécessite aucun équilibrage.


Feiyu G6 Plus

Le concurrent le plus direct est le Feiyu G6 Plus que magazinevideo a longuement testé. Honnêtement, les deux gyro-stabilisateurs sont assez proches dans leur concept et dans leur logique de fonctionnement, ce qui fait qu'il est assez difficile de les départager de façon tranchée. Ils ont même une logique comparable de l'axe du roulis qui ne provoque aucune gêne visuelle de l'écran d'un compact fixé sur le gyro-stabilisateur. Ils ont aussi la même philosophie de connexion Bluetooth / Wi-Fi permettant notamment de commander / stopper l'enregistrement depuis le manche.


Les différences sont donc à creuser dans les détails :


-Le Zhiyun a une charge utile théorique moindre (720 grammes au lieu de 800 grammes). Cette différence de 80 grammes n'est pas énorme mais elle peut virtuellement éliminer un compact avec un zoom un peu trop lourd, qui sera accepté sur le Feiyu G6 plus. il faut essayer pour en être sûr ou se fier aux listes de compatibilités parfois proposées par les fabricants.


-Le Zhiyun est plus léger que le Feiyu (500 grammes contre 758 grammes). Avec un même boîtier photo-vidéo fixé dessus, la fatigue se fera moins sentir avec le Zhiyun, surtout en situation de Vlogging. Par exemple avec une GoPro Hero 7 Black, l'ensemble totalise 656 grammes (708 grammes avec poignée-trépied) contre plus de 900 grammes (914 grammes) avec le Feiyu.


-Le Zhiyun ne génère aucun bruit vraiment audible à la différence du Feiyu qui émet un petit bruit, audible surtout avec une GoPro.


-Le prix du Zhiyun est sensiblement moindre que celui du Feiyu G6 Plus à sa sortie. Mais en prix réel, les deux stabilisateurs sont quasiment au même prix, autour de 250 euros. Seules les revendeurs de Hong-Kong font varier les prix.


-Le Feiyu dispose d'un adaptateur inclus pour GoPro, alors que le Zhiyun contraint à disposer déjà de cet accessoire (qu'un possesseur de GoPro possède parfois mais pas toujours).


-Le Zhiyun bénéficie de repères gradués sur ses moteurs.


-Le Zhiyun dispose d'un mini-trépied mais pas de molette de mise au point.


-La batterie du Feiyu a une autonomie meilleure (9H contre 7H) et la batterie n'est pas encastrée.


Feiyu G6 Max
Les différences s'accroissent avec le Feiyu G6 Plus Max avec une charge utile de 1,2 kilos, roue pour Focus et prix de 300 à 350 euros, mais nous considérons la comparaison un peu tronquée dans la mesure où le Feiyu G6 Plus Max joue dans la catégorie au-dessus. Par ailleurs et surtout, au moment où nous rédigeons cet article, le G6 Max est très difficile à trouver, la production industrielle en Chine ayant été fortement ralentie.


(Test Stabilisateur Zhiyun Crane M2)

Verdict

zhiyun Crane M2

Le Zhiyun Crane M2 est un des stabilisateurs autonomes parmi les plus convaincants, une belle réussite. Il fait presque un sans faute : universalité avec 3 types d'appareils différents, pas de moteur Roll qui gêne l'écran, poids plus léger que son concurrent le plus direct, inituitivité, pas de bruit des moteurs, autonomie satisfaisante, mini-trépied, double liaison avec la caméra et / ou le Gimbal. Enfin, il est relativement facile de positionner l'appareil de prise de vues grâce au plateau coulissant amovible, même si l'équilibrage, toujours fastidieux, s'avère nécessaire.


C'est un accessoire qui vient résoudre les problèmes de stabilité des compacts et des GoPro et s'avère un partenaire idéal pour les Vloggers. Il fonctionne bien en mode Selfie


Le prix raisonnable autour de 250 euros (prix constaté) peut achever de convaincre les indécis.


Les moins du Zhiyun ? Ils sont objectivement peu nombreux. Certes le stabilisateur n'est pas WaterProof, dommage avec une GoPro, qui elle, l'est ! On regrette aussi l'absence d'adaptateur pour GoPro qui est plus embêtante que coûteuse. Ensuite on regrette que certaines manipulations ne soient pas mieux expliquées dans la notice, particulièrement pour l'application ZY Play qui heureusement, reste relativement intuitive à manipuler. Enfin le poids supporté par le Zhiyun est de 720 grammes seulement (800 chez Feiyu), ce qui peut exclure certaines configurations de compacts hybrides si le boîtier associée à l'optique s'avèrent un peu trop lourds.


Quoi qu'il en soit, le rapport qualité / prix de ce stabilisateur est très favorable.



(Test Stabilisateur Zhiyun Crane M2)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Voir les 1 avis d'internautes et donner le vôtre